Miel d'abeilles

Écrit par les experts Ooreka

Substance noble aux multiples vertus, le miel d'abeilles est le produit principal de la ruche.

Outre la gelée royale ou la cire d'abeille, le miel d'abeilles constitue la principale source de revenus des apiculteurs.

C'est le produit phare de la ruche.

Miel d'abeilles : un produit séculaire

Le miel est une substance au goût sucré produite par les abeilles à des fins nutritives. Ses bienfaits sont connus depuis plusieurs siècles :

  • durant l'Égypte Antique, le miel d'abeilles était considéré comme une substance noble, car il servait à embaumer les pharaons,
  • Hippocrate avait reconnu sa capacité à soigner les ulcères et les blessures comme les furoncles.

Aujourd'hui, le miel fait partie intégrante de la vie humaine grâce aux multiples usages que l'homme peut en faire.

Classement des différents miels d'abeilles : 3 critères

Trois paramètres permettent de différencier les miels d'abeilles :

  • l'origine florale qui permet de distinguer :
    • les miels multi floraux : combinaisons de différents nectars issus de nombreuses fleurs,
    • les miels unis floraux : lorsqu'un seul type de nectar a contribué à la formation du miel,
  • l'origine géographique : parfois une plante ne pousse que dans un endroit spécifique, ce qui caractérise le miel produit dans chaque localité,
  • la teneur en substance chimique :
    • la mesure de la teneur en saccharose permet de différencier un miel de colza du miel de luzerne par exemple,
    • l'identification des substances aromatiques dans le miel permet de déterminer son origine florale, car certaines senteurs sont spécifiques à une plante.

Miel d'abeilles : de sa formation à sa récolte

Le miel est issu du nectar des fleurs recueillies par ces dernières lors des butinages.

Ce nectar appelé miellat, une fois emmagasiné dans la ruche, y mûrit pour ensuite former le miel par le concours de nombreux procédés chimiques.

Le processus de fabrication du miel d'abeilles :

  • le butinage : permet de recueillir le nectar à l'origine du miel,
  • la transformation du saccharose contenu dans le nectar en d'autres types de sucres tels que le glucose, le fructose et le maltose dans le jabot de la butineuse,
  • la transmission de cette substance transformée à l'ouvrière,
  • lors de ce transfert, l'eau contenue dans l'ébauche de miel est remplacée par le suc gastrique des ouvrières,
  • les ouvrières déversent le miel dans les alvéoles où l'eau continue de s'évaporer avec l'aide de la chaleur ambiante et le travail acharné des ventileuses,
  • le miel continue de s'épaissir dans ces alvéoles.

Quand la ruche s'alourdit, cela indique la fin de la miellée : l'apiculteur peut procéder à la récolte.

À noter : en dehors de l'homme, certaines espèces animales consomment du miel.

Récolter le miel : mode d'emploi

La récolte du miel se fait généralement au mois d'avril et mois de mai.

Cela doit être réalisé avec précaution, car les abeilles deviennent agressives lorsqu'on s'approche de leur ruche.

L'apiculteur doit aussi veiller à laisser une quantité de miel suffisante pour qu'elles puissent nourrir leurs larves.

Il revêt une combinaison de protection afin de parer à d'éventuelles piqûres puis procède par étapes :

  • il procède à l'enfumage : la fumée permet d'éloigner les abeilles de la ruche,
  • il choisit les rayons qui contiennent uniquement de miel et laisse aux abeilles ceux remplis de pollen et de couvain,
  • il brosse délicatement chaque cadre pour en faire sortir les abeilles qui ne sont pas délogées par la fumée,
  • pour récolter le miel, il coupe les rayons en prenant soin d'en laisser une couche sur le cadre afin de faciliter la fonction des ouvrières,
  • il remet les rayons vides dans la ruche derrière ceux contenant le couvain,
  • puis il referme la ruche.

Miel d'abeilles : les différents usages

Le miel d'abeilles est surtout utilisé à des fins thérapeutiques :

  • très énergisant : les médecins le préconisent aux sportifs,
  • désinfectant,
  • aide à la cicatrisation des plaies externes et des brûlures,
  • permet de soulager les inflammations intestinales et gastriques,
  • peut être conseillé en cas de diarrhée,
  • atténue aussi la toux.

C'est un condiment très prisé dans la pâtisserie et la cuisine asiatique.

Enfin, le miel est utilisé pour fabriquer des crèmes pour la peau ou des baumes à lèvres et autres produits de beauté.

Miel d'abeilles : à conserver entre 15 et 20 °C

Le miel est un produit vivant. Tout comme le vin, il vieillit au fil du temps : la couleur brun foncé permet de distinguer un vieux miel d'un autre. Ce vieillissement n'affecte pas le goût s'il est conservé dans de bonnes conditions.

Le miel peut perdre toutes ses qualités s'il n'est pas bien protégé :

  • le miel doit être mis dans des bocaux secs et hermétiquement fermés,
  • il doit être conservé dans un endroit sec, car il a un caractère hygroscopique, c'est-à-dire qu'il absorbe l'eau,
  • la température idéale à la conservation du miel d'abeilles se situe entre 15 e 20 °C.

À noter : il est prudent de pasteuriser les produits acides au pH inférieur à 4, afin d'éviter la fermentation. Il est également possible de les conserver à basse température (4 à 5 °C).


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
pascal caput

apiculteur producteur | miel caput

Expert

vinciane °oo aquar'iane oo°

installation, entretien, déménagement d'aquarium. | aquar'iane

Expert

CH
céline houet

technicienne informatique

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !