Ruche kényane

Écrit par les experts Ooreka

Facile à construire, la ruche kényane est économique.

Parmi les ruches traditionnelles telles que la ruche alsacienne, la ruche en paille ou la ruche tronc, la ruche kényane est celle qui se rapproche le plus des modèles modernes.

Ruche kényane : une apiculture très accessible

La ruche kényane est une ruche horizontale.

Ce type de ruche est de plus en plus adopté pour sa facilité de mise en œuvre. Elle convient parfaitement à une apiculture de loisir. Une connaissance de base en apiculture suffit pour exploiter ce type de ruche qui est de fait très accessible à tous.

Grâce à sa forme en V, la ruche kényane procure aux abeilles un logis identique à une ruche qu'elles pourraient trouver dans la nature.

Une ruche facile à construire : les conseils

La ruche kényane est très simple à fabriquer. Sa fabrication ne nécessite aucun outillage spécifique ni aucune connaissance en menuiserie.

Des matériaux de récupération peuvent suffire pour sa fabrication : palette, branches, bouse de vache, etc.

Pas de normes de dimensions, mais une forme en trapèze

Ce modèle de ruche a une forme trapézoïdale. Il n'y a pas de normes précises pour les dimensions, mais la ruche fait généralement :

  • 105 cm de longueur,
  • 24 cm de hauteur.

En revanche, il faut absolument respecter un angle de 30 à 40° (par rapport à la verticale) entre les côtés et le fond.

Il est conseillé de réduire la hauteur si l'on se situe dans une région très chaude pour éviter que les cadres ne s'affaissent.

L'épaisseur idéale des éléments varie de 19 à 27 mm selon la région et le climat où sera installée la ruche.

À noter : il est possible de la suspendre dans les arbres ou en hauteur pour éviter les prédateurs.

L'agencement de la ruche : entrée, barres, hausses à cadre...

Les abeilles accèdent à l'intérieur de la ruche par l'intermédiaire de plusieurs trous de 8 mm de diamètre à percer au bout de la ruche. Cette technique permet d'isoler le couvain à un bout, et les réserves de miel à l'autre bout.

La ruche doit être équipée de 25 à 30 barres supérieures :

  • il est préférable de marquer un repère à la cire (amorce) sur les barres supérieures,
  • les abeilles savent ainsi où commencer à construire les rayons qui seront centrés par rapport à la barre.

Pour cela, il y a deux techniques :

  • tracer une ligne avec de la cire fondue tout le long du centre de la barre supérieure ou coller de la cire ramollie le long du centre,
  • tailler une rainure au centre, dans le sens de la longueur de la barre supérieure, et y mettre en place la bande de démarrage à l'aide de cire fondue ou ramollie.

À noter : la ruche peut être équipée de hausses à cadres, ce qui facilite l'évolution de l'apiculture traditionnelle vers l'apiculture moderne.

Ruche kényane : un prix très économique

La ruche kényane est peu onéreuse. Pour sa construction, on peut utiliser des matériaux de récupération.

Selon sa taille, une ruche kényane peut coûter autour de 30 €.

Le coût d'exploitation est réduit, car elle ne nécessite pas l'utilisation de matériel cher et compliqué. Par exemple, il n'est pas nécessaire d'acheter de la cire gaufrée.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !