Rucher

Écrit par les experts Ooreka

Un choix judicieux du lieu d'installation du rucher permet d'obtenir une bonne production.

L'emplacement du rucher et de la ruchette doit être choisi avec soin par l'apiculteur.

Rucher : un ensemble de ruches d'abeilles

En fonction de l'importance de sa colonie, l'apiculteur peut disposer de plusieurs ruches. Il les regroupe en un seul endroit et peut les destiner à un élevage exclusif. C'est ce qu'on appelle un rucher.

Le rucher est un ensemble de ruches installées dans un même lieu.

Types de rucher : traditionnel, exclusif, pastoral...

Le rucher peut présenter différentes caractéristiques selon les choix de l'apiculteur.

Rucher moderne ou traditionnel ?

Un rucher est dit traditionnel s'il est constitué de ruches qui ne disposent pas de structure interne :

Le rucher est moderne si des cadres sont insérés pour donner une trame au travail des abeilles.

Rucher exclusif : une seule activité bien précise

L'élevage en rucher peut être exclusif :

  • c'est par exemple le cas d'un élevage destiné exclusivement à la production de reines,
  • ce choix se fait en fonction de la demande et des priorités définies par chaque apiculteur.

Rucher sédentaire ou en transhumance ?

L'élevage des abeilles peut se faire de deux manières :

  • sédentaire : les nids restent sur le même lieu toute l'année, le rucher est installé sur un endroit fixe,
  • pastoral : l'apiculteur opte pour la transhumance, c'est-à-dire qu'il va déplacer sa colonie en fonction de la végétation florale.

S'occuper de son rucher : 3 h par quinzaine pour 2 ruches

Avoir un rucher est un loisir, mais peut être une source de revenus.

Le temps consacré au rucher est variable, mais en général, il n'est pas considérable. À titre indicatif, pour 2 ruches, l'apiculteur doit réserver trois heures par quinzaine pour une activité saisonnière de 7 mois.

Le miel de très bonne qualité avec un goût et un arôme exquis est souvent d'origine artisanale : il se vend en général assez cher sur le marché.

Emplacement idéal du rucher : critères et législation

Le choix d'un bon emplacement pour son rucher garantit une bonne hygiène de la colonie et un excellent état sanitaire pour les abeilles.

Choisir le bon emplacement : les critères

Privilégiez un lieu :

  • sec et calme,
  • protégé des vents, notamment du vent du nord, et des courants d'air,
  • favorable à l'élevage : existence de fleurs mellifères à proximité, d'arbres mellifères, de forêts, d'arbustes mellifères, de prairies naturelles et de point d'eau,
  • où il n'y a pas d'agriculteurs ou de jardiniers utilisant des produits chimiques dans les environs,
  • où quelques arbres ont été plantés pour servir de repère aux abeilles et éviter la dérive,
  • en hauteur afin d'éviter le contact direct des ruches avec le sol,
  • qui ne soit pas orienté vers le nord,
  • ensoleillé, mais protégé de la température estivale.

Rucher et législation : des distances à respecter

L'emplacement du rucher ne dépend pas uniquement du choix de l'apiculteur. En France, il existe une législation qui régit ce domaine.

Renseignez-vous à la préfecture ou à la mairie pour connaître la distance à respecter entre la voie publique, la ruche et les propriétés avoisinantes. Cette distance peut varier entre 20 à 60 m selon le cas.

Il est préférable de construire un mur ou une haie vive assez haute d'au moins 2 m : cela peut contribuer à réduire la distance requise.

Parfois, l'apiculteur est tenu de mettre un panneau indiquant la présence d'un rucher dans l'enceinte de son domaine.

Quelques conseils pour réussir son rucher

Voici quelques conseils pour vous aider dans votre projet :

RUCHER : CONSEILS D'INSTALLATION

THÈMES CONSEILS
PLANTES À PROXIMITÉ
  • Si le lieu où le rucher est implanté ne dispose pas d'assez de plantes mellifères, il est conseillé d'en planter.
  • Même si l'environnement dispose de diverses plantes mellifères, il convient toujours d'en planter pour éviter que les abeilles ne se déplacent trop loin.
  • Le mieux est d'avoir un large échantillon de plantes pour obtenir une floraison toute l'année.
VENTS S'il y trop de vent ou de courants d'air, il faudra créer une haie destinée à protéger le rucher.
ENTRÉE DES RUCHES
  • Lors de l'installation du rucher, attention à ne pas orienter les entrées des ruches dans le même sens, au risque de perturber les abeilles.
  • Il est préférable de les orienter différemment et de briser l'alignement des rangées.
DISTANCE ENTRE RUCHERS
  • Si d'autres apiculteurs sont installés dans le voisinage, une distance minimale de 7 km entre les ruchers est nécessaire pour mieux contrôler les maladies.
  • Si un même apiculteur souhaite avoir plusieurs ruchers, il peut les espacer de 3 à 4 km : il est plus intéressant d'avoir plusieurs ruchers que de mettre trop de ruches dans un même rucher.
DISTANCE ENTRE LES RUCHES La distance idéale :
  • entre les ruches : de 2 à 2,5 m,
  • entre les rangées : autour de 3 m.
DISPOSITION DES RUCHES Pour obtenir un alignement parfait des ruches, optez pour une forme de fer à cheval : cela permet des orientations différentes.

Rucher urbain associatif et rucher collectif : les projets

La filière apicole traverse actuellement une crise, car peu de jeunes désirent s'y orienter. De nombreux projets sont mis en place pour les y inciter.

Les ruchers urbains associatifs : développer la production

La priorité des ruchers urbains associatifs est le développement de la production. Ce genre de rucher est situé en ville et a pour vocation première d'intéresser les citadins à l'apiculture.

C'est également un moyen de promouvoir l'élevage biologique du terroir, car elle subit aujourd'hui la concurrence des miels de production industrielle et étrangère, pauvres en arômes.

La structure est sous forme d'association disposant d'une caisse commune.

Ruchers collectifs : transmettre les techniques apicoles

Les ruchers collectifs sont des domaines mis à la disposition d'une association par la mairie ou un particulier.

Ce sont des regroupements de ruches créés afin de préserver l'espèce des « mouches à miel ». Chaque adhérent apporte son savoir et/ou savoir-faire. Le but est ici d'apprendre la profession et de transmettre les techniques à la nouvelle génération.

Ces ruchers sont aussi :

  • des lieux d'échange entre les membres,
  • des vitrines pour les régions apicoles.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
ff
frederic frederic

aquariophilie

Nouvel expert

eG
emma g

experte

Expert

nadine henchoz

pension pour chats | au chat perché

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !